©2018 by clubpraxis.com. Proudly created with Wix.com

George de Menil

George de Menil, co-fondateur et président de la revue Economic Policy, président de la Fondation américaine pour la Paris School of Economics. Formé à Harvard (BA) et MIT (PhD), George de Menil a enseigné des deux côtés de l’Atlantique, comme Assistant Professor et Visiting Professor à Boston College, Princeton University, JFK School of Government et NYU, et en tant que Directeur d’Etudes à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Il a dirigé avec Philippe Nasse la construction pour l’INSEE du premier modèle économétrique trimestriel en France, un modèle (METRIC) qui mettait en exergue la dynamique des anticipations des agents. Dans la foulée, il s’est penché sur une comparaison à base de modèles des politiques économiques française et allemande. Les évènements de 1990 ouvrirent une réflexion sur la transition du communisme à l’économie de marché. A partir de 1994, il accompagne les mouvements de réforme comme expert conseiller independent notamment en Ukraine et Roumanie, où il organise une équipe internationale pour assister le premier gouvernement démocratique. Il dirige la création en Roumanie d’un système de fonds de pensions privés. George de Menil a publié de nombreux articles dans des revues scientifiques et plusieurs livres, dont Bargaining: Union Power vs. Monopoly Power; France and Germany: The Lessons of the OPEC Years, 1973-1983; et Common Sense pour débloquer la société française. En France, il contribue à un rassemblement d’équipes de recherche qui débouche sur la création de la Paris School of Economics, ou il siège au conseil d’administration pendant quatre ans. En 1995 il est nomme chevalier dans l’Ordre des palmes académiques , et en 2000 commandeur de l’Ordre du Mérite en Roumanie. En 2007 il reçoit le Prix de l’Académie des sciences morales et politiques de l’Institut de France en mémoire de François-Joseph Auddifred ; en 2014, le prix de la Société d’Economie Politique. En 2015 il est élu membre correspondant de l’Academie des sciences morales et politiques.