unsplash_cdc_virus_zoom.jpeg
127-1279117_transparent-pdf-icon-hd-png-download.png

L’absence de mesure représentative et robuste de deux variables fondamentales, la prévalence et la sévérité des infections, conduit à des prédictions non robustes de l'impact à moyen terme de la circulation virale, et à des décisions de politiques publiques trop facilement discutables, voire contestables.

Une enquête aléatoire sur la prévalence permettrait de renforcer considérablement les efforts de recherche actuels. Ceci permettrait de faciliter les prises de décision, leur communication et leur transparence.